frendeites

Le bain rituel - Miqweh

La pureté rituelle a une importance capitale dans le judaïsme et l'individu ou un objet doivent satisfaire à certains critères précis.

La purification peut se faire par simple ablution, mais par immersion totale dans les cas suivants :

  • pour les femmes, 7 jours après l'arrêt de la période menstruelle et 6 semaines après l'accouchement
  • pour les convertis au judaïsme
  • pour les ustensiles culinaires fabriqués par des non-juifs ou rendus impurs par contact.

Le Miqweh, bain rituel, a été installé dans cette maison au cours du XVIIIe siècle sur une source souterraine. Le bassin, dont les parois ont été imperméabilisées jusqu'à une certaine hauteur, retient une quantité minimale de 800 litres. Certaines communautés utilisent l'eau de pluie, mais cette dernière ne doit jamais être versée par la main de l'homme.

Aucune ablution, aucune immersion ne sont autorisées si la personne ou l'objet en question ne sont pas parfaitement propres. Il y a donc près du bassin une baignoire permettant le lavage ou la toilette en cas de non-respect de cette règle.

En français, le mot miqweh est orthographié diversement selon les auteurs et l'on peut ainsi le trouver sous les formes miqweh, mikweh, miqvé ou mikvé.